ActuCulture

L’histoire touchante de la voix de la station de métro Embankment

Station Embankment - Histoire de la voix

Si vous êtes déjà passé par Embankment sur la Northern Line, vous avez peut-être remarqué que la voix qui fait les annonces dans cette station est complètement différente du reste du réseau. Mais pourquoi ?

Un vrai conte de Noël

En plein mois de novembre 2013, une usagère s’avance vers le staff de la station Embankment, l’air triste et désemparé. “Mais où est passée la voix ?!” demande-t-elle aux salariés perplexes de TfL. Mme McCollum insiste et demande des explications : pourquoi la voix qui fait habituellement les annonces “Mind the gap” sur la Northern Line a-t-elle été changée ? On lui explique alors que tout le réseau a été digitalisé et que, par souci d’harmonisation, une nouvelle voix a été choisie. Cela semble la rendre très triste et on lui pose alors la question de savoir pourquoi cette nouvelle la touche autant.

Mme McCollum s’explique : cette voix, c’était celle de son mari, Oswald, un comédien qu’elle a rencontré lors d’un voyage au Maroc en 1992 et avec qui elle vivait dans le nord de Londres avant qu’il ne décède quelques années plus tard. Son mari n’a jamais vraiment percé dans le milieu du théâtre mais c’est lui qui avait alors été choisi pour enregistrer toutes les annonces de la Northern Line en 1964.

Mme McCallum et son mari Oswald – Crédit photo : BBC

Une voix qu’elle écoutait chaque matin

“C’était une souffrance incroyable de le perdre”, leur confie-t-elle. Chaque matin en allant au travail, Mme McCollum faisait un changement à la station Embankment. Même des années après sa mort, entendre la voix de son mari lui était d’un grand réconfort. Parfois, elle confie qu’elle s’asseyait et laissait passer plusieurs trains, juste pour le plaisir d’entendre la voix d’Oswald. Alors quand ce matin de novembre, sa voix a cessé de résonner dans les couloirs de la station, cela lui a fait comme un choc.

En plein mois de décembre, dans le froid glacial de la capitale anglaise, TfL a une bonne nouvelle pour Mme McCollum : les enregistrements de la voix d’Oswald, datant de 1964, ont été retrouvés et une copie lui a été remise pour qu’elle puisse l’écouter lorsqu’elle le souhaite. Mais l’histoire a tellement ému jusqu’au sommet de TfL que l’entreprise publique a décidé de faire un geste inédit. Alors qu’elle se rendait au travail quelques jours avant Noël, Mme McCollum a eu la surprise d’entendre la voix d’Oswald résonner à nouveau sur les quais de la station Embankment.

C’est la raison pour laquelle depuis lors, la station Embankment est la seule du réseau a utiliser un enregistrement sonore différent pour ses annonces. C’est la voix d’Oswald.

5 commentaires

  • Vraiment une jolie histoire, merci de l’avoir partagée avec nous. La mort d’un être cher est souvent un évènement tragique qui s’inscrit dans nos vies à tout jamais. On se raccroche à un tas de petites choses, comme un vêtement, un message sur le répondeur, ou une photo. J’aurai une pensée pour ce couple la prochaine fois que je passerai par Embankment.

  • Courage à cette dame, je comprends sa souffrance, perdre son partenaire de vie est sûrement la chose la plus dramatique qu’il nous soit donné de vivre en dehors de la perte d’un enfant. Quelle belle histoire, mais aussi quelle tristesse… un peu comme la vie, en somme.

Répondre à Emma Annuler la réponse

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!