Que faire à Londres ?

Que faire à Londres ?

Londres est la ville de toutes les fantaisies et de tous les possibles. Voici quelques uns des incontournables à faire lorsqu’on visite la capitale britannique.

SE RÉGALER À LONDRES

Que vous soyiez très fin gourmet ou plutôt branché street-food, Londres saura faire voyager vos papilles. Les végétariens iront à Soho, qui accueille désormais le Soho Vegan Market du lundi au vendredi. Ouvert de 11h30 à 14h30, le marché proposera une variété de plats impressionnante, et certains restaurants végétaliens bien établis y ont déjà confirmé leur présence.

Les amateurs de cuisine asiatique aimeront XU, un petit restaurant chaleureux aux murs couverts de bois sombre et vernis qui rappellent les clubs très fermés des années 20-30. Aux quatre coins de la salle s’affairent des serveurs tout vêtus de blancs, arborant un sourire radieux. Et depuis peu, Xu ouvre également pour l’heure du thé… avec une cérémonie très amusante.

Les amoureux des burgers feront un passage obligé chez Shake Shack à Covent Garden, où le double ShackBurger ne demande qu’à se faire rapidement dévorer. En bouche, la promesse est tenue : les frites paraissent maison, les burgers sont savoureux, les viandes ont du goût (ce qui devient rare pour un burger) et la garniture est fraîche.

A quoi reconnait-on un bon restaurant italien ? Au nombre d’Italiens qui viennent s’y attabler. Et au nombre de Ciao, Buongiorno et Arrivederci entendus en étudiant la carte, on ne semble pas avoir pris trop de risques en venant dîner chez Piccolo Diavolo. Situé au tout début d’Old Compton Street, l’artère principale de Soho, ce petit restaurant ravira toutes les papilles et toutes les bourses.

Pour une vue exceptionnelle, on conseille le Madison, perché au milieu d’un énorme quartier d’affaires à St Paul. Le restaurant tient ses promesses et l’addition est sans surprise. N’hésitez pas à terminer la soirée avec un cocktail au Martini, une des spécialités du bar.

FAIRE LE PLEIN DE CULTURE À LONDRES

Londres est l’une des principales capitales culturelles du monde. Les amateurs de musées et d’expos n’ont que l’embarras du choix. Londres compte près de 300 musées. Et un petit dernier a ouvert ses portes dans le quartier de Camden : celui du vagin. Tout un programme pour une visite… originale et culottée.

Les gourmands iront au Chocolate Museum de Brixton, qui propose un voyage autour de l’histoire du chocolat, de sa découverte à ses secrets de fabrication : une activité parfaite pour petits et grands. L’entrée est gratuite, et il est également possible de s’inscrire à des ateliers pour vous improviser artisan chocolatier et confectionner vos propres chocolats.

Notez que tous les étés, le Buckingham Palace, résidence de la Reine, ouvre exceptionnellement ses portes au public fin juillet pour une visite inoubliable du lieu le plus gardé de tout le Royaume-Uni. Au programme : la visite des appartements d’État, situés dans l’aile ouest du palais et régulièrement utilisés par la famille royale pour les réceptions, grands évènements, banquets et garden parties.

Les petites bourses seront ravies d’apprendre que tous les premiers jeudi du mois, c’est le First Thursday. De Shoreditch à Bethnal Green, de la City à WhiteChapel ou encore d’Hackney à Hackney Wick, ce sont plus de 150 galeries d’art et musées qui ouvrent leurs portes au public en accès libre jusque tard dans la soirée dans l’est de Londres. Et c’est entièrement gratuit.

VISITER LONDRES AUTREMENT

Ancienne zone industrielle, Shoreditch s’est transformé ces dernières années, un peu à l’instar de Brixton, et a été envahis par les artistes de rue et la culture alternative. Brick lane est la longue rue qui traverse Shoreditch. Elle passe de Bethnal Green à Whitechapel (où Jack the Ripper a ses quartiers). L’atmosphère y est unique : les enseignes de luxe et boutiques branchées côtoient des petits commerçants et vendeurs de kebab, installés bien avant l’explosion des prix du m2.

En hiver, si vous aimez les boissons chaudes, les crêpes au chocolat, les branchages de houx, la neige (bon, certes artificielle), direction Hyde Park et son Winter Wonderland vivre la saison de Noël à la British. Installé au coeur d’Hyde Park, dans l’hypercentre de Londres, Winter Wonderland emerveillera petits et grands avec sa grande roue, ses attractions, son marché de Noël, ses spectacles et stands de street-food.

Londres a toujours accueilli la diversité et s’est imposée parmi les villes les plus gay-friendly de la planète. Pourquoi ne pas aller prendre un verre dans un des nombreux bars gays de la capitale ? Sur Old Compton Street, l’artère principale de Soho, il est difficile de louper le G-A-Y bar et ses néons qui clignotent. C’est certainement le bar gay le plus connu et fréquenté de Londres, qui attire une clientèle très variée sur trois niveaux.

Le cimetière de Highgate fait partie des Magnificent Seven, les 7 cimetières londoniens directement inspirés du cimetière du Père-Lachaise à Paris. Il est réputé pour sa beauté époustouflante : l’espace est immense, grand comme quinze terrains de football, bordé de végétation luxuriante et coupé par de petits chemins sinueux d’où il est possible d’admirer de vieilles statues en pierre taillée représentant notamment des anges endormis. Il est également connu pour les grands noms qui y reposent : Karl Marx (dont le monument abritant la dépouille a été vandalisé en 2019) ou encore plus récemment George Michael.

Montez à bord de l’Elizabeth line, le plus gros projet d’infrastructure urbain européen de ces dix dernières années. Un bijou de technologie qui relie Reading et Shenfield en traversant le centre de Londres. Les stations sont plus mordernes que le reste du réseau : écrans plats, portes coulissantes en verre et design futuriste pour les gares principales.

FAIRE DU SHOPPING A LONDRES

Les soldes d’hiver sont réputées bien plus intéressantes que les soldes d’été (qui débutent à la fin du mois de juin). Les rabais sur les articles des soldes d’hiver, ou soldes de Noël, sont beaucoup plus impressionnants. Et les foules naturellement beaucoup plus nombreuses à se rendre dans les magasins… Mais alors dans quel quartier faire son shopping ?

Oxford Street, la suffocante
De tout et pour tous les goûts, du plus chic au plus cheap. Mais surtout beaucoup, beaucoup de monde. C’est l’artère commerçante la plus fréquentée de la capitale. D’ailleurs tous ces gens qui se déplacent sur cette avenue avec de grosses valises : qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Regent Street, la ruineuse
Perpendiculaire à Oxford Street, il y est déjà beaucoup plus aisé de respirer. Normal : les boutiques y sont hors de prix. Burberry, Apple, Guess, certaines des plus grandes enseignes de luxe y sont installées. Parfait pour des soldes sans budget.

Westfield, la moderne
L’un des plus grands centres commerciaux d’Europe. Situé à la station Straford, il est particulièrement moderne et bien aménagé. Toutes les enseignes de prêt-à-porter y sont présentes, ainsi qu’un nombre important de restaurants. Un espace dédié au dernier étage, The Village, est réservé aux marques de luxe.

Carnaby Street, la charmeuse
En plein cœur du West-End, non loin d’Oxford Street, Carnaby Street est une rue pavée aux allures de village. Y sont installées des grandes enseignes mais également des boutiques plus confidentielles.

King’s road, la trendy
A la pointe du style et du bon goût, Kign’s road (métro Sloane Square) abrite des boutiques telles que Peter Jones, Heal’s, Cath Kidston ou encore Vivienne Westwood. Le spot shopping des fashionistas.

VIVRE COMME UN ANGLAIS À LONDRES

Si vous y tenez vraiment, alors accrochez-vous ! On vous aura prévenus. Commencez donc à manger de la viande avec… de la confiture ! Non, le « Jam & Lamb » n’est pas un mythe. Mais essayez-donc avant de dire beurk. Les Anglais ont toujours beaucoup aimé conserver et transformer les fruits à l’approche de l’hiver, et en ont fait tout un tas de spécialités comme la fameuse marmelade. Et puis un jour, un mec a du se dire qu’il fallait bien trouver une manière d’épuiser tout ce stock, avant de décider d’en mettre dans tous les plats. Bon, si historiquement c’est un peu approximatif, gardez en mémoire que si l’on vous sert un morceau d’agneau avec une gelée de groseilles, il ne faut pas bondir de votre chaise mais tenter l’expérience.

Allez au pub ! En France, il y a les cafés et en Grande-Bretagne les pubs. Le pub est un lieu de sociabilité et un passage presque obligé après le travail. Les Anglais ont pour coutume de se retrouver entre collègues ou entre amis autour d’une bière plusieurs fois par semaine et les établissements sont pris d’assaut dès la fin de l’après-midi.

Roulez à gauche ! La conduite à gauche donne des sueurs froides à tous ceux qui traversent la Manche en voiture. Historiquement, cela s’explique par le fait qu’il fallait, lorsqu’on se déplaçait à cheval, se tenir du côté gauche de la route pour tenir son arme avec la main droite. D’ailleurs, toutes les anciennes colonies britanniques ont gardé cet héritage à l’exception des USA (Chypre, Japon, Australie, Inde, Pakistan…).

Profitez de l’absence de… volets ! Il existe une sorte de phobie nationale pour les volets. Il est extrêmement rare d’en trouver dans le pays. Si vous posez la question à un Anglais, il vous jaugera étrangement, l’air de dire « qu’est-ce que ça change ?». Ben oui, qu’est-ce que ça change d’isoler sa chambre de la lumière extérieure ? Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!