Vivre à Londres

Mon Londres à moi – Poppy, 30 ans, radiologue

Poppy a 30 ans, elle est radiologue et vit à Londres depuis bientôt 8 ans. Originaire de Birmingham, elle a la phobie des transports en commun et se déplace uniquement en taxi et en vélo. Son endroit préféré pour faire la fête ? Zoom ! Bah oui, welcome to 2020…

C’est quoi cette histoire de transports en commun ?
J’ai beaucoup de mal avec le métro et le bus. C’est sale, c’est moite, ça pue, et il y a une sorte d’intimité forcée avec des inconnus qui m’est difficilement supportable.

C’était quand la dernière fois que t’as pris le tube, du coup ?
À moins de ne vraiment pas avoir le choix, je n’emprunte jamais le tube. J’ai dû le prendre une ou deux fois cette année.

C’est une vraie phobie, ou t’es juste carrément chieuse ?
Un peu des deux (rires). Non mais réellement, je peux faire une crise de panique dans le métro, je n’aime pas les foules.

Pourquoi Londres ?
Initialement pour mes études de radiologie à RCR (Royal College of Cardiologists), puis j’y suis restée. Birmingham c’est pas dingue, à côté de Londres

Un quartier de prédilection ?
Le mien, Moorgate. Central et avec tout ce qu’il faut. Certains trouveront le quartier impersonnel avec ses grandes tours et l’ambiance très City, mais j’aime beaucoup.

Premier baiser, premier râteau ?
Le premier baiser c’était un coloc’ à Manor House. Je sais, très mauvaise idée. Surtout qu’on a fini par ne pas assumer et s’éviter pendant des mois. Le premier râteau… bah c’est toi ? (rires)

S’il n’y avait qu’un resto ?
Question stupide. Il ne peut pas.y avoir qu’UN resto.

Un endroit pour boire un verre ?
Mark’s Club, à Mayfair.

Ah carrément ! Mais t’es membre ?
Non mais je sais m’entourer (rires)

Un endroit pour faire la fête ?
Pendant le COVID je vais répondre Zoom (rires)

Un endroit pour retrouver le moral ?
Hermès ou Dior (rires)

Un endroit pour se ressourcer ?
Birmingham, pour le coup.

Musée préféré ?
Je suis plus petites galeries que grands musées. Souviens-toi que je n’aime pas les foules.

Si je n’habitais pas à Londres, j’habiterais à…
A New York ou L.A., je pense. J’ai besoin de vivre dans une grande ville, où les opportunités sont illimitées. Aucune autre ville européenne ne peut rivaliser avec Londres.

T’aimes pas les foules mais t’as besoin de vivre dans une mégalopole
Oui, je suis pleine de contradictions. C’est là que tu veux en venir ? (rires). Non mais si les transports en commun étaient mieux fréquentés, ça me dérangerait pas de les prendre !

Le mot de la fin ?
En français : Au revoir, je veux du chocolat s’il vous plaît.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!